Les jeux iPhone ont la côte auprès des développeurs

de | 24 octobre 2011

Le Syndicat National du Jeu Vidéo a publié une étude intéressante sur l’évolution du jeux vidéo en France (et dans le monde). Cette étude illustre bien la guerre que se livrent les consoles et les smartphones. Deux parties sont particulièrement intéressantes :

répartition jeux video

Ce graphique illustre la tendance de développer sur iPhone. En effet plus d’une entreprise spécialisée dans le jeu sur deux développe sur ce support. Même les plus grands s’y mettent (Rockstar avec GTA 3), appâté par la possibilité d’énormément marger en cas de succès, chose pas toujours facile sur console.

Il faut savoir qu’un titre se vendant à 10 millions d’exemplaire sur XBOX 360 ou PS3 est un énorme succès. Quand on compare ce chiffre aux 400 millions de téléchargements de Angry Birds, titre 100 fois moins compliqué à développer qu’un blockbuster console, on comprend mieux la décision des gros acteurs du secteur. Les jeux iPhone (gratuit avec publicité, avec in app ou payant) ont la cote auprès des joueurs, et donc auprès des développeurs. Pas étonnant quand on voit les chiffres ci dessous :

console-smartphone

Un titre Nintendo DS peut espérer se vendre 150 millions de fois. Le problème étant que le prix frôlant les 40 euros, beaucoup de joueurs se montrent réticent y compris pour les blockbusters. Pour un jeu smartphone (iPhone/Android), pas de stock à gérer, un coût de développement bien moindre, un nombre de client potentiel qui s’envole… Il est possible de gagner beaucoup en misant peu, comme au casino en résumé. Car il ne faut pas oublier un chiffre qui fait déchanter très vite les développeurs : 20% des développeurs IOS se partagent 97% des gains. (voir l’article sur Kairosoft)

A noté également que Android devient de plus en plus attractif et que le multi support est de plus en plus répandu.

Quel sera l’évolution du jeu vidéo ?

La volonté des smartphone de récupérer les joueurs de console portable est évidente. Mais l’arrivée des gros acteurs sur ce support pourrait changer la donne, avec un risque de saturation du marché. Trop de monde, trop de jeu, trop de concurrence, avec des jeux de plus en plus compliqués à produire, et donc de plus en plus chers à la vente.


Voici l’étude complète si vous êtes intéressés : Chiffres clés sur les consoles et smartphone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.