Ne soyez pas victime de Cloaking

de | 15 février 2011

Internet est une jungle, il est en effet facile de s’y perdre ou de se faire avoir. Certains redoublent d’ingéniosité pour gagner de l’argent sur votre dos. Nous allons aujourd’hui voir comment contrer une technique courante  chez les mauvais référenceurs : Le cloaking.


Qu’est ce que le cloaking ?

Le cloaking (dissimulation en anglais) est une technique de référencement, pas forcément illégale, mais malheureusement utilisée en très grande majorité à des fins peu louables. La technique est simple et consiste à récupérer l’IP du visiteur pour modifier l’affichage du site en fonction de celle ci. Bien entendu la première utilité de cette pratique est de différencier un être humain d’un spider (de Google par exemple).


Quel est l’intérêt du cloaking ?

Il existe un intérêt légal permettant de calibrer son site pour un moteur de recherche (présenter un site en html aux moteurs par exemple, alors que l’original est en flash).
Cependant l’intérêt principal est de soumettre aux moteurs de recherchent des tonnes de mots clés qui ne seront jamais affichés aux visiteurs. Cette pratique est considérée comme du spam par les moteurs, et est puni par un déréférencement voir pire.


Les moteurs sont ils les seuls victimes de cloaking ?

Malheureusement la réponse est non. Certains webmasters peu scrupuleux n’hésitent pas à léser d’autres sites supposés « partenaires ». Voici la méthode classique et comment la contrer :

  1. Le webmaster vous envoie un mail de demande d’échange de lien. Classique jusque là. Vous répondez favorablement. En effet un bon échange de lien est un gros plus pour le référencement.
  2. Il récupère votre adresse IP. Avec un mail envoyé c’est très facile, il lui suffit d’afficher l’entête.
  3. Sur sa page internet, il ne lui reste plus qu’à afficher le lien seulement si l’adresse IP du visiteur correspond à la votre.
  4. Il vous demande d’aller vérifier que tout est ok pour vous. Effectivement, vous voyez le lien. Seulement vous êtes le seul à le voir.


Quel est l’interêt de cette pratique ?

L’un des intérêts est de ne pas surcharger le site de lien. Seul quelques uns sont visibles, histoire de ne pas paraître louche. Il faut savoir que les liens sortant d’un site perdent de leur valeur pour les moteurs de recherche proportionnellement à leur nombre.

Par exemple : Si vous avez un lien sur votre site vers siteA, ce lien rapportera plus à siteA en terme de référencement que si vous avez un lien vers siteA, siteB et siteC.

Le webmaster peut donc privilégier certains sites (généralement les sites de son réseau).


Comment vérifier si vous êtes victime de cloaking ?

La vérification est heureusement très simple. Il suffit tout simplement de changer d’adresse IP. Pour cela rien de plus facile, il existe tout un tas de méthode :

  • Prenez votre smartphone et allez sur le site (en 3G, pas en wifi, sinon vous aurez la même adresse).
  • Si vous avez une IP dynamique, rebootez juste votre box. (attention il faut bien vérifier que votre IP a changé sur un site du genre : http://www.monip.or).
  • Vous pouvez utiliser un logiciel tel que TOR, qui brouille votre véritable IP.
  • Ou tout simplement demander à quelqu’un de vérifier sur le site avec son ordinateur.

La liste est bien sur loin d’être exhaustive, bref les solutions ne manquent pas.


Que faire si vous découvrez que vous êtes victime de cloaking ?

  • La première chose à faire est bien entendu de supprimer tout lien vers le site « partenaire » vous ayant arnaqué.
  • Ensuite si vraiment vous vous sentez l’âme d’un redresseur de tort, vous pouvez prévenir toutes les victimes (il suffit de rechercher sur Google les liens pointant vers le site).
  • Enfin Google a mis à disposition un formulaire permettant de dénoncer les sites coupables de cloaking : http://www.google.com/intl/fr/webmasters/spamreport.html

Attention à réfléchir avant de dénoncer qui que ce soit. Soyez sur de la faute du webmaster.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.