E3 2011 : Le bilan

de | 9 juin 2011

L’E3 (Electronic Entertainment Expo), la célèbre exposition qui permet aux plus grands constructeurs de jeux vidéo de présenter les nouveautés à venir, vient de se dérouler à Los Angeles, apportant comme chaque année son lot de nouveauté. Il est temps pour nous de faire le bilan et d’en résumer les principaux événements.

e3

E3 à Los Angeles

Microsoft :

Le célèbre constructeur semble beaucoup miser sur Kinect, qui il faut le souligner, se vend plutôt bien depuis sa sortie, malgré la pauvreté des jeux l’utilisant.

Apparemment les fonctions vocales devraient être plus utilisées à l’avenir, permettant par exemple de sortir son épée en criant : « Epée ». Sur Star wars, jeu présenté lors de la conférence, ça fait son petit effet.

Cependant, si Kinect permet d’ouvrir la porte à quantité de nouveaux gameplays, les gamers craignent tout de même 2 points :

1) La précision : En effet par rapport à une souris ou même à une manette, la précision des jeux se retrouve largement amoindri. Ce qui sous entend des jeux très faciles d’accès, et donc réservés aux casuals (joueurs occasionnels).
2) Comment avancer ? La réponse à cette question va devenir vitale pour l’avenir de Kinect. Comment fait on pour déplacer son personnage ? Faut il marcher sur place dans son salon ? Faut t’il crier « avancer », « reculer… » ? Faut t’il faire un signe de la main ? Tout cela parait quand même peu probable. Si se déplacer est impossible, un grand nombre de types de jeux seront inutilisables. Cette crainte se confirme avec star wars kinect, qui se révèle être un rail shooter (le personnage se déplace de lui même, le rôle du joueur se limitant à tirer).

Microsoft a donc voulu surfer sur le succès de la wii, et pour l’instant ça lui réussi, mais pour combien de temps ?

Sony :

Les joueurs PS3 resteront un peu sur leur faim suite à cette conférence. Certes de gros titre sont annoncés, mais rien de bien nouveau mis à part des suites et la fameuse 3D qui devient de plus en plus à la mode.
Sony semble en effet vouloir se lancer là dedans, et compte même commercialiser une télévision 3D spécialement conçu pour le jeu. (pour 499 dollars : Resistance 3, deux paires de lunettes, le téléviseur).
A une époque où la 3D au cinéma commence un peu à agacer, est ce judicieux ?

Quand à la wii mote playstation move, Sony semble vouloir l’imposer aux éditeurs tiers. Ce qui donne un peu l’impression d’arriver après la guerre.

La véritable annonce intéressante de Sony reste pour moi la PS Vita (anciennement NGP). Elle illustre à elle seule l’affrontement des mobiles et des consoles portables. Sony a pris le chemin totalement inverse de nintendo avec sa 3DS. Ce dernier semble en effet miser sur la qualité des jeux, qui seront donc aussi logiquement plus cher, Sony recherche quant à lui plutôt l’ouverture avec les développeurs indépendants.

Le véritable adversaire de Sony semble être les mobiles, et plus particulièrement l’Iphone/Ipod/Ipad d’Apple. En proposant une sorte d’Ipod doté d’une manette, Sony espère bien combler le grand défaut des mobiles en terme de jeu, à savoir la jouabilité. Il reste à espérer pour eux qu’Apple n’aura pas la bonne idée de sortir un accessoire de type manette (ce qui serait très facile à concevoir).

Sony semble tout faire pour imposer sa console, en étant très agressif sur les prix. En effet la console est proposée à 249 euros (pour la version wifi, et 299 pour la version 3G), ce qui est peu pour ce genre d’objet. De même le fait que la console contiendra android et pourra gérer la 3G, la rend très très proche d’un Ipod. Les anciens jeux PSP dématérialisés (donc présents sur le PSN) seront compatibles avec la nouvelle console. De même certaines fonctionnalités seront liées à la PS3 (pouvoir se connecter sur sa PS3 et ainsi jouer sur un écran de télé avec les jeux de sa console portable)

Après l’echec de la PSP GO, Sony semble vouloir se reprendre en main, nous verrons si tout ça se révèlera payant.

 

Nintendo :

Nintendo a compris que les casuals gamers étaient nombreux, mais qu’ils achetaient peu de jeux. C’est donc logiquement que Nintendo essaye de plaire aux gamers et de sortir du monde du « jouet » pour entrer dans le monde des « jeux vidéo ». La présentation des prototypes de mini jeu ne sont pas très rassurants sur ce point, néanmoins, la nouvelle console, appelée Wii U, n’est pas totalement dénuée d’intérêt.

Premièrement, Nintendo s’est enfin mis à la HD. Ce n’est pas trop tôt diront certains. La démo technique, mettant en scène Zelda, est plutôt rassurante sur ce point. La machine en a dans le ventre, de quoi égaler la xbox et la PS3 à ce niveau. Seulement voilà, la xbox 360 a maintenant 6 ans. La HD sur console n’impressionne plus personne depuis longtemps (ne parlons même pas du PC). Nintendo ne fait donc que combler un retard. Les démonstrations de jeux des éditeurs tiers (qui selon certaines rumeurs ne viendraient pas de la Wii U mais d’autres versions) sont certes belles mais déjà vu et revu.

La principale innovation vient de la manette, qui intègre un écran tactile (mais pas multi touch). Nintendo surferait un peu à l’instar de Sony sur le succès de l’Ipad.

La manette peine un peu à convaincre pour ma part. Certe le fait de pouvoir continuer à jouer si la télévision est occupée peut être sympathique de temps à autre, mais l’intérêt d’avoir implémenté la HD est de pouvoir utiliser une télévision HD afin d’avoir un beau rendu. De plus la PS Vita semble pouvoir en faire autant (à condition d’avoir la PS3 également), de même que l’Ipad 2.

Reste certaines applications appréciables, comme la possibilité d’afficher un menu (par exemple un inventaire) sur l’écran, ou de jouer à une partie de cache cache avec ses amis (le joueur qui se cache n’apparait que sur l’écran de sa manette, et les autres joueurs apparaissent sur la télévision).
Les autres utilisations (balle de golf ou je ne sais quoi) sont complètement anecdotiques et dénuées d’intérêt.

Les autres annonces concernent évidemment la 3DS. Zelda, Mario, Mario Kart, Kid Icarus, Pokemon etc… Du nintendo classique de chez classique, comme pour la Wii U, le succès de la console devrait être lié cette fois aux éditeurs tiers.

 

 

Après cette conférence, on peut se demander qui est la cible de Nintendo.

– En effet les gamers jouent déjà en HD depuis de nombreuses années, ils n’ont pas vraiment d’intérêt de passer sur la nouvelle console de Nintendo, surtout quand on sait que la prochaine génération de console PS et Xbox devraient arriver dans les années qui suivent.

– Les casuals qui ont déjà une wii ou une ds ne devraient pas mettre la main au portefeuille pour racheter une nouvelle console.

– Il reste les casuals qui ne sont pas encore équipés en console. Le prix jouera donc fortement, ainsi que les campagnes de pub (spécialité de nintendo).

Il faut noter que l’action Nintendo a chuté depuis la conférence (ce qui ne veux toutefois rien dire quant aux succès ou non de la console).

En conclusion :

Le marché du jeux vidéo devraient subir un tournant sous peu. En terme de technique, les consoles sont très semblables, et il y a fort à parier que les jeux multi support (la quasi totalité des jeux) soient quasi identiques.
Cependant chaque constructeur a misé sur un accessoire pour se démarquer : Kinect, Playstation move, 3D, tablette…

La question étant de savoir ce que les éditeurs tiers vont en faire. Les mini jeux n’intéresseront pas les joueurs bien longtemps. Quand aux multi support, il est probable qu’ils n’utilisent aucune des fonctionnalités, afin d’éviter de devoir développer 3 gameplays différents.

En ce qui concerne les consoles portables, nous verrons qui de Nintendo ou de Sony a eu raison, les 2 ayant choisi une orientation complètement différente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.