200 millions d’Android, et moi et moi et moi

de | 17 novembre 2011

Il est déjà arrivé de nombreuses fois que Google se plante sur un de ses produits (vous vous souvenez de Google Wave ou encore Lively ? Rassurez vous c’est normal). Mais quand Google réussi, il écrase tout sur son passage, même les plus grands. Et le moins que le puisse dire, c’est qu’Android fait plus que jamais parti de ses réussites.

Google-Android

C’est probablement pour cela que depuis la sortie de l’OS mobile, Steve Jobs vouait une haine sans pareille à Eric Schmidt, le patron de Google. Il lança une phrase qui en disait long sur sa crainte de ce nouveau concurrent : « Je vais détruire Android, parce que c’est un produit volé. Je vais lui faire une guerre thermonucléaire ».

Cette crainte était plus que justifiée, puisque Android vient d’atteindre les 52.5 % de part de marché (mondiale) des mobiles vendus ces 12 derniers mois. Selon Google 200 millions de smartphone Android ont été activés (il est précisé que les mises à jour ne sont pas comptées dans cette statistique). A titre de comparaison, IOS (OS de Apple) s’est écoulé à 250 millions d’exemplaires.

Les parts de marché des concurrents d’Android ne cessent de décroitre :

  • Pour Symbian (Nokia) elles ne représentent que 20% aujourd’hui
  • BlackBerry OS (RIM) est passé de 15.4% à 11%
  • Apple est passé de 16.6% à 15%
Quant au Windows Phone  de Microsoft, il ne décolle toujours pas, et stagne à 1.5%.
Il faut cependant relativiser ces chiffres, puisque l’iPhone 4S n’est pas encore comptabilisé dedans. Sachant qu’il s’est écoulé à 4 millions d’exemplaires en 4 jours de commercialisation, nous pouvons aisément supposer que Apple n’a pas dit son dernier mot.

Une réflexion au sujet de « 200 millions d’Android, et moi et moi et moi »

  1. Ping : Tester Windows Phone sur son iPhone ou son Android

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.