Ubuntu pour téléphones : tout ce qu’il faut savoir sur les développeurs, opérateurs, constructeurs et utilisateurs

de | 16 janvier 2013

ubuntu pour telephonesUbuntu mobile (ou plutôt Ubuntu for phones officiellement) a été dévoilé il y a quelques semaines par le CEO de Canonical, Mark Shuttleworth. Il est donc temps pour nous de revenir sur ce projet ambitieux.

Avant toute chose un petit historique du projet Ubuntu est nécessaire pour bien comprendre les enjeux et les caractéristiques de ce projet de système d’exploitation pour smartphone.

Ubuntu : une distribution Linux pas tout à fait comme les autres

Ubuntu est une distribution Linux créée et soutenue financièrement par la société Canonical. Le but de cette société est double :

  • Promouvoir le logiciel libre,
  • Assurer un support commercial et technique aux utilisateurs de Ubuntu.

En résumé, Canonical « fabrique » le système Ubuntu et assure son support (payant) auprès des entreprises qui l’utilisent.

La société emploie pour le moment environ 500 personnes dans le monde. Ubuntu n’est donc pas une distribution Linux comme les autres mais est à rapprocher de Red Hat qui propose aussi un support pour les professionnels.

À ce titre, Ubuntu est surtout déployé en entreprise au niveau des serveurs et parfois sur les postes utilisateurs (même si à ce niveau Microsoft Windows reste le leader incontesté).

Après plus de 7 ans de développement et de commercialisation (de support commercial), Ubuntu a réussi à devenir l’une des 3 distributions Linux les plus utilisées dans le monde. Avec une telle renommée, Canonical s’est alors intéressé au mobile.

Ubuntu for phones : une interface utilisateur perfectible

Ce qui a frappé en premier les utilisateurs lors de la présentation d’Ubuntu pour téléphones (le 2 janvier 2013) c’est son interface utilisateur.

Interface utilisateur de ubuntu pour téléphone mobile

En effet, celle-ci ne brille ni par son originalité ni par sa simplicité. D’une part, l’interface tactile utilise beaucoup les bords de l’écran du téléphone. Ainsi, un petit touché-glissé sur l’un des bords permet de dévoiler un menu présentant des icônes qu’on peut faire défiler.

Si cacher des éléments de l’interface est louable, un tel système peut être difficile à utiliser avec une seule main. Il sera donc pratiquement indispensable de manipuler son smartphone à deux mains si celui-ci propose d’un écran assez grand (ce qui est la tendance actuelle de toute façon).

D’autre part, les visuels présentés (bien que dans l’esprit Ubuntu) ne sont pas attirant à l’oeil. On peut même qualifier les écrans de fades. Mais, ceci est voulu et nous y reviendront un peu plus tard.

Par contre, il y a une excellente chose : Canonical a décidé de reprendre un écran présentant les applications, emails, appels en absence (et autres choses) dans le même style que celui de Windows Phone 7 et 8. Autrement dit, vous aurez une vision d’ensemble de l’activité de votre téléphone, contacts, amis sur les réseaux sociaux sur un seul et même écran composé de « widgets ». Ce type d’interface promet un gain de productivité assez important puisqu’on est plus obligé d’ouvrir les applications une par une pour vérifier s’il y a quelque chose de neuf.

Un système pensé pour les développeurs

Lors de la présentation du système, Mark Shuttleworth a précisé que le système (et en particulier son interface et ses applications) n’étaient pas terminé. Il demande donc l’aide de la communauté de développeurs Ubuntu pour apporter des applications à Ubuntu pour téléphones.

ubuntu mobile phone programmation

Du côté du développement et de la programmation pour Ubuntu « mobile » on peut dire que c’est du tout bon. On sent que Canonical a vraiment souhaité bien faire les choses pour les développeurs afin qu’ils puissent fournir rapidement des applications pour ce futur système d’exploitation.

Si vous êtes développeur mobile, vous aurez deux manières de développer des applications pour Ubuntu pour téléphones : en utilisant des technologies Web ou un utilisant le SDK spécial.

Tout d’abord voyons ce que les technologies web nous réservent :

Il sera possible d’adapter facilement sur Ubuntu les web app développées en HTML5. Ainsi, une API sera disponible pour accéder facilement aux différentes fonctionnalités du téléphone ou à ces composants (comme la caméra si votre web app peut envoyer des photos). Plutôt que de réinventer la roue, le but de Canonical est d’offrir aux développeurs quelque chose de compatible avec les frameworks existants comme PhoneGap.

Donc, si vous savez développer pour le web et que vous vous intéressez fortement au HTML5, il y a de forte chance pour que le développement d’application mobile pour Ubuntu fasse bientôt partie de vos compétences !

Mais on peut aussi utiliser le SDK natif pour programmer des applications qui vont utiliser beaucoup de calculs graphiques ou de ressource machine :

HTML5 est une bonne chose pour les applications simples qui ne requièrent pas l’affichage de graphismes en 3D, de calculs intensifs mathématiques, etc. Mais dès qu’on va devoir programmer une application qui a besoin d’un peu de puissance de calcul, il faudra utiliser le SDK qui permet d’accéder plus rapidement aux ressources du téléphone Ubuntu.

Pour cela, Canonical propose aux développeurs un environnement complet de développement (IDE) basé sur QML pour faciliter le développement d’application programmées en langage C ou C++. Pour interagir avec l’interface graphique il sera aussi possible d’utiliser Javascript. Pour ce qui est du développement de jeux vidéo qui utilisent des graphismes 3D, Open GL sera disponible.

L’utilisation des langages C et C++ rend facile les portages des frameworks, logiciels et librairies existants et disponibles dans ces langages.

Plus fort encore : le SDK pourra à la fois produire des applications mobile mais aussi pour Ubuntu « classique » sans travail particulièrement compliqué. Cela signifie que vous pourrez sortir vos applications à la fois pour bureau et mobile simultanément.

Convaincus par les facilités de développement offertes par l’IDE, les sociétés Electronic Arts, Valve Software et Unity Technologies seraient en cours de programmation d’outils visant à sortir rapidement des jeux sur Ubuntu pour téléphone.

ubuntu IDE mobile phone programmation

Si vous êtes développeurs : vous pouvez déjà télécharger le kit de développement et commencer vos programmes afin d’être prêt lors que Ubuntu pour téléphones sera disponible.

Un app store pour distribuer vos applications

La programmation d’application mobile n’est rien sans une solution de distribution adaptée. Pour cela Apple possède l’App Store iOS et Google le Play Store pour les applications Android.

software center ubuntu for phones

Ubuntu possède maintenant depuis plusieurs années le Ubuntu Software Center. Celui-ci était jusqu’à présent réservé à la distribution d’application pour desktop (Ubuntu normal), mais il va s’ouvrir avec une version dédiée aux applications mobiles.

Les modalités de distributions pour les développeurs sont très simples :

  • L’inscription et la diffusion d’applications gratuites se fait sans aucun frais (contrairement aux autres plateformes concurrentes),
  • Si vous souhaitez vendre une application, Canonical vous prendra 20 % (contre 30 % environ pour la concurrence).

Si le succès est présent, ce « Software Center » peut s’avérer une solution très intéressante (financièrement) pour les développeurs.

Notez que vous pouvez aussi distribuer des applications gratuites avec de la publicité à l’intérieure. Dans ce cas Canonical ne devrait pas vous prélever de l’argent sur vos revenus publicitaires. Ce sera donc 100 % de bénéfices pour le développeur.

Une ouverture sur le monde professionnel des entreprises

S’il est facile de développer des applications pour Ubuntu, il faut aussi que ce système pour mobile soit facilement intégrable dans l’environnement logiciel de l’entreprise.

A ce jeu, on sait que les systèmes Android et iOS (iPhone et iPad) posent quelques soucis dès qu’on cherche à utiliser autre chose que Microsoft Exange. Par exemple, on ne peut pas se connecter avec son compte LDAP sur un iPad pour accéder à ses informations et données professionnelles.

Pour résoudre ce problème, Canonical propose un environnement système complètement intégré avec les services serveurs de Ubuntu. En clair : si votre gestion des utilisateurs est faite sur un serveur Ubuntu, vous retrouverez cette même gestion sur votre téléphone mobile.

ubuntu for android

Toujours plus fort : en connectant un système Ubuntu pour téléphone sur un écran d’ordinateur il sera possible avec le système « Ubuntu for Android » d’obtenir un vrai environnement de travail Ubuntu. Potentiellement, le smartphone de vos employés devient leur unique environnement de travail !

Vers un soutien limité des opérateurs et des constructeurs ?

Après toutes ses bonnes choses, il faut quand même se poser une question sérieuse : quels opérateurs et constructeurs soutiennent ce système mobile ?

Et bien la réponse est simple : pour le moment aucun.

Bien conscient de cette lacune, Canonical a décidé de développer son système sur un architecture matérielle identique à celle des smartphones actuels sur Android. Cela signifie qu’il est possible d’installer Ubuntu pour téléphone sur les Android récents (il faudra tout de même un téléphone récent).

Cette solution permet aux développements du système de continuer et aux constructeurs d’arriver en cours de route pour proposer des smartphones sur Ubuntu dans les mois qui viennent.

Côté opérateur de téléphonie, aucun deal n’est pour le moment conclu. Par contre, Canonical promet une intégration « excellente » et facilitée pour les opérateurs. Donc Orange, SFR, Free, Bouygues et tous autres, pourront personnaliser l’interface de Ubuntu pour téléphones sans modifier le système.

Ce mode de fonctionnement à un double avantage : l’interface de Ubuntu pourra être différente pour chaque opérateur et les mises à jour du système pourront quand même avoir lieu ! Tout le monde s’y retrouve puisque l’opérateur proposera une configuration du système qui lui ressemble et le consommateur aura l’assurance d’avoir les dernières mises à jour et nouveautés pour son smartphone.

Conclusion : que penser de Ubuntu for phones ?

Globalement les promesses livrées par Mark Shuttleworth sont séduisantes. On apprécie l’interface (malgré quelques fautes ergonomiques), les fonctionnalités sont intéressantes et les développeurs et opérateurs devraient apprécier ce système pensé pour eux.

Mais est-ce que le consommateur s’y retrouvera ? En effet, le manque de soutien (pour le moment) des constructeurs de smartphones laisse perplexe. De même, le Software Center, si séduisant pour les développeurs, pourrait laisser de marbre les utilisateurs si les contenus sont de mauvaise qualité et ne suivent pas.

Ubuntu pour téléphones n’est de toute façon pas annoncé avant quelques mois. D’ici la sortie officielle de la première version, il peut se passer encore beaucoup de chose. C’est un projet que nous suivrons avec attention.

Vous pouvez vous rendre sur le site de Ubuntu for phones (en anglais).

12 réflexions au sujet de « Ubuntu pour téléphones : tout ce qu’il faut savoir sur les développeurs, opérateurs, constructeurs et utilisateurs »

  1. silva@cours informatique domicile paris

    ubuntu version, téléphone serait une bonne chose pour les développeurs qui s’en iront à coeur joie pour améliorer le système d’exploitation mobile. j’espère qu’il sera pas pas aussi compliqué que Ubuntu version ordinateur

  2. fanjeux

    Bonjour, je pense qu’Ubuntu phone aura du mal à se faire une place sur le marché. Déjà on a les écosystèmes d’Android et d’iOs qui dominent le secteur du coup se sera un peu compliqué. D’autre part, en étant plus optimiste avec une bonne politique Canonical peut réussir son coup.

  3. plantes aquarium

    Personnellement je suis vraiment séduit par les possibilités offertes (théoriquement) par ce système.

    pouvoir transformer son smartphone en véritable système d’exploitation serait vraiment très intéressant mais tout dépend bien sur de la compatibilité au niveau des applications…

    Maintenant comme beaucoup de chose, tout dépend du prix, du matériel et de la disponibilité. Wait & see.

  4. figurine de collection

    Vraiment prometteur puis si il on penser pour les développeurs ça ne peut que me rendre heureux, l’interface à l’air très ergonomique et facile de prise en main, j’ai hâte de tester !

  5. Magicelites

    A mon avis, ça va être un peu difficile pour Ubuntu de percer le marché des mobiles. Si c’est juste pour faire de la présence, d’accord, mais comme vous dites dans la conclusion, ce monde évolue très vite et change souvent. Alors, on espère seulement que le projet va aboutir pour que le grand public puisse voir de quoi il en retourne.

  6. constructeur maison 06

    Ces interfaces ont l’air vraiment bien et facile d’utilisation, pour ma part je pense que ça va être accrocheur. Mais je ne sais pas si cela va profitez a tous le monde, on verra bien de toute manière…

  7. Peluche

    Chacun à le droit à ça part du gâteau, Ubuntu peut créer le buzz, est ce positionner comme Windows sur les smartphone, j’aime beaucoup ces quelques images d’aperçu, j’ai hâte de voir ça de prés.

  8. Peter

    Quand on voit Windows qui peine à se faire une place entre les deux mastodontes Appele et Google, on a du mal a imaginé que Ubuntu peut faire son propre chemin vers le sommet même si toutes ces promesses reste très intéressante.

  9. credit hypothecaire

    Pas fan de Ubuntu mais la je dois dire que je suis bluffé déjà par les Screenshots, il peuvent créer la surprise, surtout quand on voit que Apple n’as pas fais d’énorme progrès sur l’Iphone 5 en terme de fonctionnalités !

  10. restaurant mougins

    Je suis d’accord pour dire que Apple a de gros efforts a faire a ce niveau la mais pourquoi pas sur le nouvelle iPhone !Mais les différentes fonctionnalités de Ubuntu sont pas mal mais pour le moment je suis plus fan de Windows 8 qui est carrément bien.

  11. Domaine Chanzy russe

    Excellent article sur Ubuntu pour mobile! Ce qui est sûr c’est que les utilisateurs lambdas préféreront IOS ou Windows comparé à Ubuntu, mais par contre, c’est un très bon système pour les développeurs. En même temps, on sait tous que Linux est dédié généralement au développeurs ou professionnels en protection réseaux.
    Merci beaucoup pour ces explications très pertinentes!

  12. Ping : Smartphone Jolla et SailfishOS : tout ce qu’il faut savoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.