Comment fonctionne une ferme de contenus ?

de | 7 mars 2011

Nous vous avions déjà parlé à plusieurs reprise des fermes de contenus (voir les articles Comment ne pas déplaire à Google ? et Le nouvel algorithme de Google change-t-il votre référencement ?) et de leur potentiel impact négatif dans les résultats du moteur Google. D’après l’équipe de Google qui travaille sur le moteur de recherche, il s’avère que les pages de ces fermes de contenus commencent à être sanctionnées.

Demand Media : l'une des principales fermes de contenus

Demand Media : l'une des principales fermes de contenus

Alors une ferme de contenus c’est quoi ? Si on se réfère à la définition de Wikipedia, il s’agit d’un « site Web qui publie du contenu de peu de valeur dans le but de générer des revenus publicitaires.
Parce qu’ils sont conçus et réalisés pour être bien référencés sur le Web, riches en publicité et à bas coût de production du contenu, ils sont faciles d’accès mais pauvres en contenu.
 »

Bref, Wikipedia ne nous avance pas beaucoup dans ce cas. En tout cas, il est intéressant de noter que toutes les définitions s’accordent à dire que les fermes de contenus sont capables de créer des contenus à bas coûts et qu’elles sont faites pour tirer des revenus publicitaires de ces contenus. Alors comment font-elles ?

Comment elles font pour connaître le sujet des articles à publier ?

Les fermes de contenus utilisent un algorithme pour déterminer quels articles doivent être écris. On imagine que le processus est suffisamment automatisé pour qu’elles puissent produire des centaines, voir des milliers, d’articles par jour.
En effet, il est important de bien choisir un sujet d’article pour une ferme de contenus car c’est ce qui va permettre d’attirer les visiteurs et de dégager des revenus publicitaires.

eHow est présenté par Demand Media comme une solution de publicité

eHow est présenté par Demand Media comme une solution de publicité destinée aux annonceurs

Business Week a publié un article qui révèle comment le groupe Demand Media s’y prend. Le groupe utilise donc un algorithme qui va déterminer si l’article sera lu et profitable. Cela fonctionne de la manière suivante : on regarde ce que les gens recherchent sur Internet, on compare ces recherches avec le prix offerts pour ces mots clés par les annonceurs et on regarde s’il y a de la concurrence sur cette recherche. Après analyse le logiciel choisi si c’est rentable de produire ce contenu ou non.

C’est un procédé astucieux mais qui semble d’être loin de ce qu’on a l’habitude de voir pour d’autres structures du même type (avec journalistes et rédacteur en chef).

Comment elles font pour créer leurs contenus ?

Les fermes de contenus peuvent produire une grande quantité de contenus. Elles utilisent essentiellement deux façon de produire des contenus : utiliser les services de rédacteurs low cost (out-sourcer la production), utiliser les internautes pour produire des contenus gratuits.
La première solution est la plus simple à mettre en place. En effet, une fois les sujet d’articles connus, ils sont affectés à des rédacteurs. Les rédacteurs sont payés une très faible somme d’argent pour chaque article rédigé.

Le deuxième solution consiste à faire appel aux visiteurs qui rédigeront eux même les articles pour le site. Il s’agit d’une stratégie difficile à mettre en place et celle-ci est souvent couplée au modèle précédent. Et oui, il est très difficile d’imposer des sujets d’articles à vos visiteurs. Si ceux-ci doivent prendre la plume ils préféreront donc écrire sur ce qui les intéresse le plus.

Comment font-elles pour truster les résultats des moteurs de recherche ?

Là encore, il n’y pas de secret. Une équipe de référenceurs spécialisés dans la question travaillent à plein temps pour les fermes de contenus. Chaque article est donc parfaitement optimisé pour le référencement et les liens créés entre les différentes fermes de chaque groupe (et les autres sites satellites moins voyants) font le reste.

En conclusion

Comme on l’a vu dans cet article, les créateurs de fermes de contenus rivalisent d’ingéniosité pour créer des contenus attractifs pour les visiteurs. Le problème vient de la production des contenus. En tirant sur les coûts, et donc la qualité, il n’est pas rare de trouver des pages au titre intéressant mais au contenu finalement très pauvre.

En tout cas, nous allons continuer d’observer de très près comment Google lutte contre ces sites Internet.

Lien intéressant sur le sujet (anglais) : Business Week

2 réflexions au sujet de « Comment fonctionne une ferme de contenus ? »

  1. Vincent

    Ca c’est intéressant et bon à savoir. J’espère que les affaires marchent bien !
    A +

    Vincent

  2. Ping : Le panda de Google est arrivé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.